Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Statistiques
Nous avons 12 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est LustInTheStorm

Nos membres ont posté un total de 672 messages dans 119 sujets
Derniers sujets
» Taiko...........
Sam 4 Mar - 6:51 par cochise

» Kazutaka Otsuka
Mar 13 Déc - 16:33 par Fred

» Inclassable
Sam 23 Juil - 14:43 par Fred

» Musique Zen ou de méditation
Sam 23 Juil - 14:25 par Fred

» Le Hang : percussion mélodieuse
Sam 23 Juil - 14:18 par Fred

» Yoseikan Budo
Dim 26 Juil - 16:22 par Retiaire

» Otsuka Kazutaka
Dim 26 Juil - 16:20 par Retiaire

» Spectacles de rue
Mer 1 Juil - 17:45 par Retiaire

» Pagan / Folk / Médiéval
Dim 28 Déc - 18:24 par Retiaire

Sondage
Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


Moines Shaolin, les Guerriers prêtre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Moines Shaolin, les Guerriers prêtre

Message  Fred le Jeu 23 Aoû - 12:21

Kung-fu Shaolin:



Le kung-fu Shaolin ou Shaolin kung-fu (chin.: 少林功夫, pinyin: shàolín gōngfu) ou Shaolinquan ou Shaolin Quan (少林拳, shàolín quán, « boxe de Shaolin ») est un art martial chinois traditionnel, se référant à l'ancienne école du monastère Shaolin, lieu où il aurait été créé. Des centaines d'arts martiaux chinois se réclament de « L'héritage shaolin », ou d'un des monastères associés au nom « Shaolin ».

Histoire :

Bodhidharma :



D'après la tradition, le moine bouddhiste Bodhidharma (Ve siècle) aurait enseigné le kung-fu Shaolin aux moines du temple Shaolin, pour les aider à se défendre des animaux et des brigands qui rodaient autour du monastère.
Les recherches académiques critiquent cette thèse dès le XVIIIe siècle, et certains historiens font remonter cette légende au XVIIe siècle, avec la mention de pratiques physiques à Shaolin (Qi gong) dans des passages du Yì Jīn Jīng, dont l'authenticité (on le prétend daté du VIIe siècle siècle) est mise en doute par les historiens (qui l'estiment postérieur au XVIIe siècle).



Les recherches plus récentes démontrent que le saint patron du monastère était Bodhisattva Vajrapani, divinité révérée au moins dès le VIIIe siècle, par laquelle les moines pensaient obtenir force et compétences de combat.
De même une stèle érigée en 1517 démontre que Vajrapani était considéré à cette époque comme le créateur des célèbres techniques de bâton des moines

.

Le moine bouddhiste Bodhidharma a été considéré par erreur comme le créateur des arts martiaux Shaolin. Cette attribution provient d'un taoïste ayant rédigé le Yijinjing en 1624, qu'il prétendit avoir découvert.
La première des deux préfaces de ce manuel retrace la succession du style qi gong à partir de Bodhidharma jusqu'au général Li Jing, à travers une chaine de saints et héros de guerre bouddhistes.
Les chercheurs considèrent ce travail comme une falsification, en raison de ses nombreux anachronismes et du fait que des personnages fictifs de la littérature chinoise y soient répertoriés comme maîtres de lignée.
Ling Tinkang (1757-1809), un érudit de la dynastie des Qing, décrivait déjà cet auteur comme un « maître ignorant de village ».

Le salut shaolin :



Le salut à distance est un geste d'harmonie et de politesse, et un symbole de non-agression (en empêchant une prise de combat, par la poignée de main). Les mains se joignent au niveau du chakra de l'air et du cœur (ou Anāhata), la main gauche ouverte (représentant le yin) posée sur le poing droit fermé (représentant le yáng).
Il symboliserait que l'on retient son poing d'attaque avec son cœur.
En unissant les idéogrammes « lune (du yin) » et « soleil (du yáng) », l'idéogramme « clarté (ou Ming) » se formerait.
Il aurait symbolisé « renverser les Qing, et restaurer les Ming » (en chinois Fan Qing, Fu Ming) pendant l'après-guerre entre les Qing et les Ming (voir : Histoire du monastère Shaolin).

Pratique :

Art martial :

« Il inclut 708 séquences de routines armées et à mains nues et 156 séquences d'exercices de respiration qigong, certaines d'entre elles préservées et documentées dans des manuels historiques d'arts martiaux. » — Shi Yongxin[6]

Entrainement au monastère Shaolin :

Les disciples du monastère sont de jeunes garçons sélectionnés généralement parmi les meilleurs élèves des écoles martiales de la région ou du reste de la Chine.
La formation martiale de ces disciples dure généralement entre deux et quatre ans, plusieurs heures par jour. Au terme de cette période, ils peuvent devenir moines.



Tous les moines n'étudient pas le bouddhisme Chan (Zen), ni les pratiques les plus traditionnelles (méditation, Qigong, techniques authentiques d'autodéfense).
La plupart des moines se concentrent sur les démonstrations acrobatiques et les exercices de casse, afin de satisfaire les groupes de touristes.
Les moines martiaux plus doués intègrent les tournées mondiales de démonstration, pendant quelques années.



Source : Wikipédia
avatar
Fred
Admin

Messages : 514
Date d'inscription : 05/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://taikodancingmartial.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moines Shaolin, les Guerriers prêtre

Message  Fred le Jeu 23 Aoû - 12:21

Source : http://budo.karate.free.fr/histoire%20du%20monastere%20des%20moines%20de%20Shaolin.htm

Histoire du monastère des Moines Shaolin :



Le monastère de Shaolin est situé au coeur de la Chine, dans la province du Henan, sur le Mont Song (Songshan), l'une des cinq montagnes sacrées de la Chine.
Shaolin signifie « petite forêt ».
Le monastère fut construit en 495 de notre ère par Batuo, un moine indien, avec l'assistance de l'empereur Xiaowen des Wei du Nord (386-534), une dynastie qui propagea le bouddhisme en Chine.
Mais la renommée du monastère est due à un autre moine indien, grand prédicateur, Bodhidharma, qui vint en Chine en 527 et s'installa à Shaolin. Bodhidharma se rattachait à l'école bouddhiste du Mahayana (Grand Véhicule) du nord de l'Inde, et fut le fondateur du bouddhisme chinois Ch'an, qui deviendra le Zen au Japon, école de méditation qui cherche à retrouver l'essence universelle considérée à la fois comme principe de toute existence et de toute bodhéité.
On raconte que parvenu au Monastère Shaolin, Bodhidharma resta neuf ans en méditation face à un mur, pour abstraire l'idée du monde extérieur.
Et la légende lui prête l'invention du Wushu : les moines passant de longues heures à méditer immobiles avaient besoin d'exercice à la fois pour fortifier leur corps et leur faculté de concentration.
Il y introduisit l'idée que les Arts Martiaux visaient au développement harmonieux de l'esprit et du corps.
Il mit au point le Xingyiquan, boxe de la forme et de la volonté qui serait l'ancêtre du Wushu maintenant divisé en de nombreuses écoles.

Cette technique fut, à l'origine, secrète : les moines craignaient qu'on l'utilise à de mauvaises fins.
Elle fut d'ailleurs vite détournée ; au début des Tang les moines de Shaolin se rendirent célèbres en apportant leur concours à l'empereur Taizong (règne 627-649) au moment où il fonda sa dynastie (cet épisode est dépeint sur une fresque de période Qing du monastère).



Shaolin abrita ainsi jusqu'à 5000 moines guerriers, en fait un bataillon impérial, souvent utilisé dans les luttes intestines.
La Boxe de Shaolin se répandit alors et vécut un âge d'or de plusieurs siècles, des Song aux Qing (960-1911) quand elle devint un art d'attaque et de défense.

Aujourd'hui les arts martiaux se divisent généralement en trois catégories : la boxe ou exercices à mains nues, les exercices avec armes et les exercices de combat.
Il semble évident que les moines ne les pratiquaient pas tous mais se spécialisaient seulement dans une ou deux disciplines. Il en est de même aujourd'hui.

Détruit partiellement à plusieurs reprises, abandonné, incendié par les Mandchous, le Temple de Shaolin fut chaque fois restauré.
Peu à peu, sa renommée s'étendit à toute la Chine. Douze empereurs y vinrent en pélerinage.
Les moines devinrent des personnages légendaires.

En 1928, le Temple fut incendié par les gardes rouges.
La plupart des moines s'enfuirent à travers le pays. Seuls quelques-uns survécurent dans les ruines.
Les manuscrits avaient brûlé mais grâce à la tradition orale, l'esprit de Shaolin fut sauvegardé.
A la fin des années 70, le monastère fut rebâti dans toute la splendeur que l'on peut admirer aujourd'hui.
Les moines reconquirent leur temple et ses terres environnantes.
Les plus âgés furent très recherchés afin de perpétuer les rites anciens.

Aujourd'hui, une centaine de moines vivent dans le Monastère dont 80 moines contemplatifs et 30 moines combattants. Ce qui est bien peu par rapport aux 1500 moines qui y vivaient à l'apogée du Temple.

Plus de 1200 adeptes de tous âges, désireux d'acquérir un enseignement spirituel et physique, sont initiés par des maîtres aux secrets du combat et à la religion bouddhiste et taoïste.
Bien sûr, tous ne deviendront pas moines, mais le diplôme chinois d'Arts Martiaux qui sanctionne leur enseignement - le meilleur du pays - leur permet de professer à leur tour dans les académies chinoises de kung-fu, de devenir garde du corps ou encore membre d'une troupe de parade.
Ils deviennent l'élite du pays et toutes les portes s'ouvrent devant les jeunes diplômés.

Le Monastère de Shaolin, lieu magique et mystérieux, est visité par plus de 2 millions de touristes par an. Ils génèrent autour du Temple de Shaolin une industrie du souvenir prospère.
Ils peuvent y admirer les fresques retraçant l'histoire mouvementée du Temple, la Forêt aux Pagodes où les élèves dressaient des monuments à la mémoire de leurs défunts maîtres.



Source : http://budo.karate.free.fr/histoire%20du%20monastere%20des%20moines%20de%20Shaolin.htm
avatar
Fred
Admin

Messages : 514
Date d'inscription : 05/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://taikodancingmartial.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moines Shaolin, les Guerriers prêtre

Message  Fred le Jeu 23 Aoû - 12:21

avatar
Fred
Admin

Messages : 514
Date d'inscription : 05/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://taikodancingmartial.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moines Shaolin, les Guerriers prêtre

Message  Fred le Jeu 23 Aoû - 12:22

Spectacle Moines de Shaolin :








avatar
Fred
Admin

Messages : 514
Date d'inscription : 05/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://taikodancingmartial.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moines Shaolin, les Guerriers prêtre

Message  Fred le Jeu 23 Aoû - 12:23

Entrainement :

avatar
Fred
Admin

Messages : 514
Date d'inscription : 05/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://taikodancingmartial.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moines Shaolin, les Guerriers prêtre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum